banner-BLOG-box.png

TOUT SAVOIR SUR 
LE CHEVAL AU BOX

Il est évident qu’un cheval se doit d’être le plus possible au pré, mais parfois le box s’impose. Cela peut être pour différentes raisons comme une immobilisation suite à une blessure, une maladie, des raisons liés à la météo… Dans ces cas-là, autant optimiser les moyens mis en place pour son bien-être.

LES 3 BESOINS PRIMAIRES DU CHEVAL

Pour respecter le mode de vie naturel du cheval et son bien-être, 3 éléments sont essentiels : 

 

  1. Il doit avoir un contact social 

  2. Pouvoir se nourrir quand il le souhaite 

  3. Se déplacer suffisamment

 

Si l’un de ses points n’est pas respecté, il est possible que le cheval développe un mal-être qui peut se traduire par des tics voire même une dépression. Il faut donc rester très attentif  à son environnement et à ses comportements.

box.jpeg

Il faut également savoir que le système digestif du cheval est conçu pour être plus efficace en mouvement. S’il est sous alimenté, des brûlures au niveau de l’estomac peuvent apparaître. Pour respecter ses besoins, un cheval doit avoir en complément de ses rations 1 kg de foin pour 100 kg de son poids corporel.

RECONNAÎTRE LES DIFFÉRENTS TICS

Les tics sont liés au stress ou à l’ennui. De nombreux facteurs peuvent les déclencher comme la frustration, le manque de sortie,  l’enfermement, une alimentation rapide et diminuée, des conflits avec ses congénères ou la présence de chevaux qui ont également des tics… Les raisons sont multiples mais rejoignent un point : le mal-être.

IMG_2380_2.png

On peut reconnaître certains d’entre eux comme le tic à l’air où le cheval va ouvrir la bouche, contracter les muscles pharyngiens et ingérer ou expulser de l’air en émettant un bruit caractéristique. On retrouve aussi le tic à l’appuie qui est similaire au tic à l’air mais avec un cheval qui va s’appuyer avec ces incisives supérieurs à un support solide (comme une porte, mangeoire, etc…). Le tic à l’ours lui décrit un balancement de droite à gauche du cheval, soit de la tête ou alors d’un antérieur à l’autre.

Ces tics peuvent avoir des conséquences, notamment ceux liés à l’absorption d’air qui peuvent favoriser l'apparition de coliques. Pour en savoir plus sur les coliques, nous vous invitons à consulter cet article : http://fr.novostable.com/all-about-colic.

7 CONSEILS POUR AMÉLIORER LE QUOTIDIEN DE SON CHEVAL

1

3

5

7

Avoir un box collé au box d’un ou deux autres chevaux ! S’il est entouré il aura un contact social avec ses congénères et il pourra communiquer ce qui est essentiel pour lui. Souvenez-vous, les chevaux vivent en troupeau, ce ne sont pas des animaux solitaires. 

 

Qu’il vive dans un environnement spacieux. Nous sommes d’accord, ce point est parfois compliqué à mettre en place selon le lieu, votre budget, etc… Nous aimerions tous offrir un immense box à notre cheval mais ce n’est parfois pas possible. Toutefois si votre cheval est dans un box où il ne peut pas se déplacer correctement, veillez à le sortir régulièrement et à lui laisser à disposition suffisamment de fourrage pour qu’il ne s’ennuie pas. 

 

Un environnement propre ! Ce n’est pas toujours évident de lui offrir un box spacieux comme nous l’avons mentionné ci-dessus, mais un box propre est à la portée de tous. La litière de votre cheval, qu’elle soit en paille, en copeau, etc… doit être nettoyé quotidiennement et rester propre. Votre cheval se sentira mieux, de plus, un sol propre préservera la santé de ses pieds. 

 

Il est préférable de le nourrir à heure fixe, un cheval a besoin d’une routine alimentaire pour se sentir bien. Respecter des horaires définies permettra de diminuer son stress. 

Du foin et de l’eau à volonté pour éviter l’ennui et les brûlures d’estomac. Comme nous l’avons expliqué précédemment, si le cheval est sous alimenté cela va engendrer des brûlures à l’estomac, mais également des tics qui peuvent mener aux coliques. Manger en continuité va lui éviter de créer de l’acidité ou encore d’avoir des bouchons de paille qu’il peut ingérer s’il n’a plus de fourrage. 

 

Lui rendre visite tous les jours. Il faut avoir conscience qu’avoir un cheval est une grande responsabilité, encore plus un cheval au box. Vous êtes son point de repère et il vous attend. Lorsque vous lui rendez ses visites quotidiennes n’hésitez surtout pas à le sortir même brouter un petit moment. Vous pouvez également tout simplement le lâcher en liberté pour le laisser se défouler et jouer avec lui, cela ne pourra être que bénéfique pour son moral et renforcera votre lien. 

 

Placer des jeux dans son box. Si vous nous suivez sur les réseaux sociaux nous vous avons proposé des jeux pour le box : un bloc de glace avec des fruits, un collier de pomme et un ballon suspendu. Mais il en existe bien d’autres, vous pouvez tout simplement cacher des carottes ou des pommes dans son foin ! Rien de mieux pour le divertir et éviter l’ennui.

2

4

6

Pour conclure, le box n’est pas un environnement naturel et adapté aux besoins du cheval. C’est pour cela que tout ce que vous pourrez mettre en place pour lui ne sera que bénéfique. Lutter contre l'ennui et le mal-être de votre compagnon est une priorité pour son bien-être.